Accueil Blog Tendance Do & Don’t : bien se chausser lorsqu’on est ronde

Do & Don’t : bien se chausser lorsqu’on est ronde

07
Déc
2017
Do & Don’t : bien se chausser lorsqu’on est ronde

Mesdames, vos formes sont magnifiques, elles méritent d’être sublimées ! Les chaussures sont un atout de taille pour mettre en valeur ses courbes, attention cependant, il est important de choisir les bons modèles. Dans cet article, nous vous offrons un petit guide de style montrant les articles à adopter et les articles à oublier.

Do : les chaussures qui élancent la silhouette

Vous le savez sûrement déjà, les talons sont les alliés des femmes plantureuses. Ils permettent d’élancer la silhouette en l’étirant visuellement grâce à un effet d’optique. Grâce aux talons, les jambes paraissent plus longues, plus galbées.

Les modèles à talons carrés

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les talons aiguilles ne sont pas une bonne idée car ils ne mettent ni les mollets, ni les chevilles en valeur. Les talons carrés apportent quant à eux beaucoup plus d’harmonie et de stabilité à la silhouette. On privilégiera les talons de 4 centimètres minimum pour ne pas tasser la silhouette. En effet, les minis talons comme les kitten heel sont à proscrire lorsque l’on est ronde.

Si l’on n’a pas l’habitude d’être perchée, il est préférable de se cantonner à des talons de moins de 10 centimètres pour éviter les chutes. Certains sites de mode en ligne comme SARENZA proposent des filtres intuitifs qui permettent de trouver sa hauteur de talons idéale. Niveau modèles, tous les choix sont permis lorsque l’on est ronde ! Des escarpins en passant par les bottines ou les sandales, toutes les envies mode sont réalisables. Les silhouettes rondes peuvent se permettre un large panel de souliers.

Les modèles plateformes ou compensés

Pour déambuler comme une reine sur le macadam, rien de tel que les semelles plateformes et les semelles compensées. Les chaussures pourvues de ce type de semelles réussissent le pari d’être aussi confortables que sublimantes. Les semelles plateformes permettent de gagner quelques centimètres sans avoir à augmenter la cambrure du pied, elles s’avèrent pratiques pour les femmes qui n’ont pas l’habitude de marcher en talons hauts. La semelle compensée permet quant à elle de répartir les points d’appui sur l’ensemble du pied, ce qui permet d’éviter les douleurs et les sensations de friction lors de la marche. Bon nombre de marques comme CASTAÑER proposent des compensées très confortables dans leurs collections.

Don’t : les chaussures qui tassent

Les talons ultra plats et les brides placées au niveau de la cheville ou sur le dessus du pied ont tendance à tasser la silhouette. Il est préférable de choisir des modèles confortables légèrement surélevés au niveau de la semelle, ou des modèles avec des brides dissimulées.

Les modèles ultra plats

Si l’on a des mollets généreux, mieux vaut éviter les ballerines et les sandales ultra plates. Il est préférable d’opter pour des modèles munis d’un petit talon carré ou d’une semelle légèrement compensée. Il n’y a pas forcément besoin d’être perchée sur des stilettos vertigineux pour sublimer ses courbes, un petit talon de 4 centimètres peut suffire à élancer la silhouette. Si l’on a un fort coup de pied, il est préférable de choisir des chaussures offrant une largeur H ou une largeur G. Ces modèles plus évasés au niveau de la partie antérieure de la plante du pied laissent beaucoup plus de place aux orteils. Certaines marques de chaussures comme GABOR en proposent dans leurs collections. Pour être sûr du confort de ses souliers, il est préférable d’essayer avant d’acheter.

Les modèles à brides

Les brides ne sont pas un « must have » pour les rondes et pour les petites. Elles ont tendance à nous rapetisser et à casser l’harmonie visuelle de la silhouette, surtout si elles sont épaisses et si elles sont placées au niveau de la cheville. De plus, elles ont tendance à comprimer le pied lorsqu’il gonfle à cause de la chaleur ou d’une marche prolongée. À la place de ce genre de modèles, l’on peut opter pour des escarpins ou des sandales peep toe munies d’une fine bride dissimulée à l’arrière du talon. Une chose à retenir, les modèles à brides multiples ou à lacets sont à proscrire, on évite donc les spartiates et autres ballerines à lacets. La règle d’or d’un look morpho réussi est « less is more ».